pop up image

Qu’est-ce que le jidoka?

Définition du jidoka

Par définition, le jidoka est une méthode lean largement adoptée dans l’industrie et le développement de produits. Aussi appelé autonomation, il s’agit d’un moyen simple de protéger votre société de livrer des produits de faible qualité ou défectueux à votre clientèle tout en tâchant de respecter votre takt time.

Le jidoka repose sur 4 principes simples pour garantir qu’une société proposera des produits dénués de défauts :

  1. Découvrir une anomalie
  2. Arrêter le processus
  3. Régler le problème immédiat
  4. Chercher et résoudre la cause profonde

Ces 4 étapes peuvent être appliquées de diverses manières selon votre secteur et constituer une base solide pour atteindre l’amélioration continue de votre processus.

Jidoka is automation with a human touch.

En appliquant le concept du jidoka, n’importe qui dans votre organisation peut arrêter le flux de travail dès qu’il constate un problème qui nuit à la qualité de votre produit.

C’est l’un des deux piliers qui a fait de Toyota le géant qu’il est aujourd’hui. Le jidoka est souvent considéré comme le pilier oublié du système de production Toyota, du fait de l’attention assez faible qu’il suscite par rapport au système juste-à-temps.

Origine du jidoka

Le jidoka a d’abord été utilisé en 1896 par l’inventeur japonais Sakichi Toyoda qui est ensuite devenu le créateur de la Toyota Motor Company.

Il prenait alors la forme d’un simple dispositif qui pouvait arrêter la navette d’un métier à tisser automatique si le fil venait à se casser. Le mécanisme était capable de détecter si un fil était cassé, d’immédiatement arrêter la machine et de signaler le problème afin d’éviter les défauts. Ensuite, le travailleur en charge de la navette devait régler le problème et reprendre le processus de production.

C’était une innovation révolutionnaire, car cela permettait à un opérateur de se charger de plus d’une machine en même temps et cela a considérablement augmenté la capacité de production. Du fait de son utilisé, une entreprise britannique a acheté le brevet et a ainsi pratiquement fourni les fonds nécessaires pour la création de Toyota.

Comment appliquer le jidoka dans le travail intellectuel ?

Appliquer le jidoka dans un environnement de travail intellectuel, comme le développement logiciel semble plus compliqué du fait de la diversité des processus de travail. Cependant, il est parfaitement applicable si vous considérez les différentes étapes d’un flux de travail de ce type.

Les deux premières étapes du jidoka peuvent facilement être automatisées, mais régler le problème immédiat et résoudre la cause profonde nécessite une touche humaine.

Par exemple, si vous développez une solution logicielle pour un client, vous pouvez intégrer plusieurs cycles de tests automatisés du code au sein du processus de développement. Ces tests évalueront la qualité des fonctionnalités que vous préparez et mettront en lumière les problèmes sans avoir à essayer toutes les fonctionnalités une par une.

Ensuite, votre équipe peut arrêter le développement et se concentrer sur les problèmes à régler en les examinant et en cherchant la cause profonde qui a entraîné la situation actuelle.

Corriger le code devrait se faire à la main, car le développeur responsable doit trouver où se situe la rupture dans la logique du code. Selon la gravité du problème, il peut opter pour une réparation rapide qui le résoudra temporairement ou creuser davantage afin d’identifier la cause profonde et la traiter.

Dès que le problème est résolu, le processus de développement devrait reprendre.

C’est une solution puissante, non ?Essayez vous-même gratuitement dès maintenant !

Le compte d’essai de Kanbanize vous permet d’accéder à toutes les fonctionnalités du système, sans presque aucune restriction. Pendant la période d’essai de 30 jours, vous pouvez inviter votre équipe et tester l’application dans un environnement similaire à celui d’exploitation.